La convivialité :

 

La vie commune évite l'isolement et intensifie les échanges. Elle permet l'établissement de relations fructueuses. La pathologie, au lieu d'être une source de repli sur soi, devient alors le lieu d'une plus grande compréhension de l'autre dans sa souffrance et ainsi d'un accompagnement plus proche en ces moments critiques.

 

 

 

L'esprit de la Demeure :

                  L'accompagnement spirituel :

 

 

Pour l'épanouissement de chaque résident, il est proposé, à ceux qui le désirent, des moments de prière afin de les aider dans leur cheminement et leur faire ainsi recouvrer confiance et paix intérieure.

 

        Le suivi médical :

 

La maison n'assure pas de suivi médical, chaque résident  restant en lien avec son médecin personnel.